Archives par mot-clé : Reseaux sociaux

Pour que la VOD suive la Musique

Nous avançons petit à petit vers une offre de musique en ligne plus cohérente : l’arrivée d’offre légale en streaming type Deezer mais aussi Spotify ou Jiwa, la fin des DRM chez iTunes et surtout un débat sur la place publique ‘grâce’ à Hadopi. Les modèles sont en train de se définir, avec l’apparition de pubs audio (en plus de l’affichage classique) ou d’abonnement mensuel. Nous avançons à tâtons vers le bout du tunnel, ou l’offre légale est égale à celle illégale c’est possible?. L’offre vidéo elle, n’as pas bougé d’un pet!

Comment est-ce possible que des films comme “la grande vadrouille” ne soient pas disponible en téléchargement légal ? En France, il est encore impossible de visionner légalement des séries TV en streaming. C’est le cas aux US, ou Disney vient de rejoindre NBC et NewsCorp sur Hulu. Les ayants droit se rémunèrent sur la pub présente dans les vidéos et sur le site. Et ça cartonne, le site est maintenant dans le top des 3 des sites de vidéos aux US (mars09) avec 2.6% des vidéos visionnées; le reste étant pour Youtube.
A quand l’arrivée d’Hulu en France? No idea ! Pour le moment, la seule offre légale qui va dans le bon sens c’est celle de Vodeo.tv, qui propose une partie de catalogue sans DRM, pas de film cependant.
Je pense que si le gouvernement (ou Bruxelles) arrive à insuffler une dose de concurrence dans ce marché, nous pouvons vraiment arriver à quelque chose de bon. J’en veux pour preuve le succès de deux entreprises Françaises Deezer et Dailymotion…

Quel Google face aux Médias Sociaux

La question de mon collègue était la suivante: « Est ce que les réseaux sociaux vont concurrencer Google en terme de recherche d’informations? » Ma première réponse était négative : L’utilisation des réseaux sociaux est principalement sociale, c’est à dire pour partager des informations personnelles avec ses amis. De son coté, Google permet de chercher l’adresse d’une page web ayant la réponse à notre requête. Donc a priori, pas de raisons de se concurrencer.

Logo Outils GoogleCependant, après quelques minutes de discussion je suis vite revenu sur ma réponse. Il est évident que de chaque coté, les frontières ont bien évolué. Prenons l’exemple de Facebook, dont l’usage change tous les jours. Les possibilités de microblogging, d’identification, de partage de photos et vidéos se sont ajoutées à la simple création de profil. De l’autre coté Google fournit maintenant bien plus que des liens de pages web: l’arrivée de l’universal search élargit les résultats aux blogs, news, photos, vidéos et Google ne cesse d’ajouter de nouvelles fonctionnalités aux services déjà présents.

Le ‘Web 2.0’ a rendu la parole aux internautes, chacun est maintenant libre de faire son journaliste (avec un blog) de commenter ou voter pour des liens/tweets, de donner des avis sur des produits (dans les forums), ou sur le coiffeur du coin. Il serait donc absurde, lors d’une recherche d’information, d’ignorer tout le contenu créé par cette activité sociale, ou l’UGC (User Generated Content) en général.

Prenons un exemple: je recherche un restaurant sympa à Lille. Naturellement j’ai tendance à demander à mon entourage, puis naturellement aller faire un tour sur internet. Il serait génial de pouvoir taper par exemple « restaurant Lille » dans Google et d’avoir toute une partie Sociale dans les résultats incluant les avis laissés par mes amis qui parlent de restaurants. Par exemple les statuts Facebook et Twitter, ainsi qu’une partie des blogs parlant du sujet… Il existe déjà une extension Firefox qui le permet WebMynd.

La multiplication des différent services de réseaux sociaux amène de nouveaux besoin pour les entreprises et les utilisateurs : Le premier étant la centralisation et gestion de tous ces services: flux RSS/tweets/statuts/tag de photos/notifications… Nous sommes passés d’un monde de recherche d’informations, à celui de surinformation. Il est donc capital de pouvoir centraliser ces infos, et surtout les organiser. Les Flux RSS ont permis de gagner un temps considérable, surtout avec des services très performant comme Netvibes, qui se positionne clairement comme catalyseur de web personnel.

Continuons avec mon exemple: imaginons que le restaurant veuille savoir s’il apparait lors de la recherche « restaurant Lille », et surtout savoir ce que disent les gens; c’est l’E-notoriété. Les grands comptes font appel à des prestataires spécialisés (Digimind, TrendyBuzz, Radian6, Synthesio, Weetrack…). Pour les plus petites, l’investissement est trop lourd, il leur faudrait donc passer par des agences, ou bricoler une solution. C’est là que je suis étonné de voir que Google ne propose rien! Il a le moteur et toute l’infrastructure Insights, Alerts, Blogs etc. Le marché est en train de se structurer et il semble juteux. Parce que, finalement l’objectif des entreprises reste simple: surveiller ce qui remonte dans les résultats de Google et sur les réseaux sociaux.

Dans le fond, les grands comptes payent d’autres entreprises (que Google) pour créer des algorithmes de recherche qui veillent à la marque des entreprises. Cela ressemble grandement à une nouvelle concurrence non?
———-

Plus de lecture: des solutions pour gérer les flux des réseaux sociaux sur Twitter Vs Facebook et Skimmer

Facebook nouveau jouet des Seniors?

Je suis tombé ce midi sur un post très intéressant de David Wilson: The Graying of Facebook.  Selon ComScore, 50% des utilisateurs de Facebook auraient plus de 35 ans.  La plus grosse tranche démographique du site aurait maintenant entre 35 et 44 ans. Et cerise sur le gâteau, la tranche avec la plus forte progression serait celle des 55+!

A l’origine réservé aux étudiants de Harvard, puis aux colleges/universités Américaines, et enfin à tout le monde; le réseau social se trouve maintenant face a un nouveau dilemme.

Le  fait que les séniors débarquent dans le près carré des jeunes pourrait les effrayer. Cela n’est pas le cas pour le moment, mais la problématique se pose vraiment quand vos parents et grands-parents s’incrustent dans vos amis.

Cette tendance reste cependant logique, maintenant que les jeunes du monde entier étalent leurs profils, les parents en font autant! La première raison invoquée est de surveiller l’activité des bambins. La deuxième : c’est totalement tendance… L’idée les amusent, avec un bémol, s’exposer publiquement est encore plutôt nouveau pour les 50+.

Pour Facebook, le bon coté de la chose est de vendre une audience beaucoup plus large et donc; engranger plus de revenus. Le problème reste toujours le même: quoi vendre, à qui et comment… des idées?

Plus de lecture sur AdvertisingAge.

Les Entreprises face aux Réseaux Sociaux

Depuis le début de mon stage chez AD-referencement, beaucoup d’amis me demandent « mais finalement tu fais quoi à Roubaix? ». L’agence pour laquelle je travaille s’est spécialisée sur une technique utilisée en référencement naturel (non payant): le Net-linking. Un deuxième aspect sur lequel je travaille est le SMO pour Social Media Optimization (et non Sado Maso de l’Optimisation). Pour être plus précis: comment s’impliquer et agir avec les réseaux sociaux en tant qu’entreprise. D’une part les entreprises sont souvent perdues dans ce domaine; de l’autre, l’arrivée des Réseaux Sociaux représente une nouvelle opportunité de croissance en référencement et en relations publiques. Ainsi, il est possible d’augmenter la popularité d’un site en utilisant  intelligemment ces réseaux. Continuer la lecture de Les Entreprises face aux Réseaux Sociaux