Quels prochains mouvements pour Facebook?

Facebook est côté au NASDAQ:FB depuis le 18 mai 2012. Plutôt que de me concentrer sur les premiers émois de la jeune société côté, il est pertinent de se demander s’il est intéressant d’investir sur du moyen/long terme sur cette valeur. Je vous invite à lire l’article de Cédric Deniaud qui résume bien l’introduction en bourse. Je me permets de compléter quelques points à mes yeux:

Un fondateur passionné et passionnant

Clairement avec Mark Zuckerbeg, le jeune fondateur et toujours PDG de l’entreprise est un visionnaire. A 28 ans, il a réussi à créer et mettre en bourse l’une des entreprises les plus ‘Hypes’ des nouvelles technologies. Il est surtout toujours aux commandes de sa boite, et n’y compte pas en sortir de si tôt. Personnellement, je pense que c’est un hybride de Steve Jobs (pour la qualité du produit et la détermination) et du couple Larry & Sergey (fondateurs de Google) pour la capacité à savoir s’entourer des meilleurs.

Ayant la chance de vivre l’expérience Google de l’intérieur, je me rends compte à quel point la vision des fondateurs est importante pour la pérennité de l’entreprise, dans un univers ou rien n’est certain. Zuck (pour les intimes) est l’un des visionnaires du Web Social.

Je pense que le fondateur tient sincèrement au succès de son entreprise comme à l’intérêt de son produit pour le monde entier. C’est un élément non négligeable, que je rapproche de l’importance du moteur de recherche pour Google. Cela qui permet de croire au succès à long terme de Facebook.

L’open Graph, ce n’est que le début

L’Open Graph permet de bénéficier des fonctionnalités de Facebook sur n’importe quel site utilisant ce protocole développé par Facebook. Au début, l’idée était un peu trouble et il était difficile de comprendre l’intérêt qu’une entreprise y trouverait. Les entreprises réalisent doucement que cet Open Graph devient incontournable pour communiquer facilement avec leurs clients. La Redoute propose l’intégration du Chat Facebook au sein même de leur site. Il est difficile aujourd’hui de trouver une page internet n’utilisant cet OpenGraph: les différents modules de commentaires et ‘Likes’ utilisent tous ce protocole.

Cela donne à Facebook une énorme longueur d’avance. Google n’a pas encore lancé de protocole capable de concurrencer l’Open Graph. Je ne connais pas aujourd’hui de concurrent sérieux, c’est donc tout bénef pour Facebook qui continue d’étendre son emprise.

La difficile monétisation du mobile, une sortie à la Google?

Facebook le reconnait lui-même: la monétisation de l’utilisation mobile est difficile. Déjà que c’est difficile sur les ordinateurs de bureau, alors sur un écran de quelques pouces; c’est encore moins gagné. Le hic, c’est que l’utilisation mobile sera bientôt la plus importante pour le monde entier. Gros warning de ce côté dans la mesure où l’entreprise n’a pas d’autres sources de revenu évidentes.

Nous pouvons cependant à nous attendre à un mouvement au niveau des systèmes d’exploitation mobile. La mise en place du Market Place est une première étape. Je pense qu’une version adaptée d’Android reste possible, un peu comme Amazon l’as fait avec son Kindle Fire. L’idée serait de forcer l’utilisation des app Facebook: Facebook Camera & Facebook email, Facebook Chat etc. Le service se positionnera ainsi en concurrence directe avec Google (qui fait la même chose).

Les nouvelles sources de revenu

– L’application store de Facebook: tout nouveau, tout beau cela va devenir très intéressant dans les prochains mois. C’est un bon moyen pour Facebook d’intégrer et de contrôler les applications sociales. C’est aussi un moyen de les vendre et donc de prendre une commission.

– Un système de CPA (cout par action) facturés aux marques pour la réalisation d’objectifs à travers l’Open Graph de Facebook. Cela peut être un Fan de plus, la vente d’un produit, l’inscription à une newsletter etc. Reste à Facebook l’intégration de ces éléments dans l’univers de l’utilisateur… pas facile, facile.

– La mise en place d’un système de paiement made-in-Facebook. Cela est peu probable, car très difficile à mettre en place. Cependant, c’est un business phénoménal avec une grosse marge à prendre. C’est aussi un bon moyen pour Facebook de fermer la boucle et de garder l’utilisateur complètement.

– Un concurrent d’AdSense: Notamment grâce à l’Open Graph Facebook à toutes les cartes en main pour diffuser de la publicité directement sur les pages des sites. Cela positionnerait l’entreprise en concurrence directe avec Google AdSense. L’intérêt pour les annonceurs ? La possibilité d’utiliser les fonctionnalités avancées de ciblage démographique offertes par Facebook, mais en dehors du réseau social, potentiellement tous les sites utilisant ce même Open Graph. Je pense que c’est là que Facebook peut trouver un relai de croissance important. Les publicités sur Facebook même sont limitées mais le ciblage démographique est clé sur du Display et Facebook pourrait faire très mal dans ce domaine.

– Un nouveau navigateur ? La rumeur d’un rachat d’Opéra court, cependant, je n’y crois pas. Je ne pense pas que Facebook ait les ressources nécessaires. A quoi bon dans la mesure où Chrome mène la danse en terme de vitesse (ce dont Facebook est aussi dépendant que Google). Un navigateur n’a pas de composante sociale, contrairement au mobile, à la photo, la vidéo etc.

Donc, j’achète ou j’achète pas ?

Je pense que l’entreprise est ici pour durer. Comme Google, le fondateur gère sa boite intelligemment et sait s’entourer des meilleurs. Cela garanti des choses intéressantes pour le futur. La boite à aussi des beaux projets à venir, et continuera à nous surprendre en bien : plus d’ouvertures, de revenus diversifiés.

Cependant, je pense que l’introduction en bourse s’est faite trop tôt. Je serai aussi prêt à parier que Zuck voulait encore attendre. En effet, le business modèle de l’entreprise n’est toujours pas évidant et la stratégie non plus. Quel est l’objectif de Facebook ? C’est quoi son avantage compétitif ?

Imaginons que Google+ ou autre cartonne soudainement et que tout le monde délaisse le réseau ! Comment Facebook pourrait rebondir ? Google à maintenant beaucoup de cordes à son arc, si le moteur de recherche venait à disparaitre.

Perso j’achète et j’attends les premiers résultats et bilans afin de bien comprendre comment l’entreprise génère de l’argent, et quels sont ses relais. Si c’est rassurant j’achète encore et j’attends car, rien que pour le Display, ca peut être énorme et efficace. Même si c’est du long terme parce que cela ne se fera pas en un an.

Et vous ? Vous en pensez quoi ?

Loading Facebook Comments ...

3 réflexions au sujet de « Quels prochains mouvements pour Facebook? »

  1. Cela fait plaisir de te voir reprendre la plume avec cet article très intéressant!

    Quand tu dis que la vision du fondateur est importante pour des entreprises comme Facebook et Google, je suis assez d’accord, mais il est tout aussi important que le fondateur en question sache laisser la main quand il le faut. Je ne dis pas que c’est le moment pour Zuck mais que ce soit Steve avec Sculley ou Larry et Sergey avec Schmidt, tous les géants assurés du web aujourd’hui ont à un moment laissé la main à un véritable homme d’affaire. Quel qu’ait été le résultat de ce changement de main (on a vu l’impact du manque de vision « artistique de Sculley sur Apple), Sculley et Schmidt ont essayé de mettre en place un business model assez stable pour permettre à la boite de pérenniser à travers des stratégies que les génies-visionnaires ne maitrisent pas toujours… et avec l’introduction de Facebook en bourse, la nécessité de s’assurer un business model avec une rentabilité optimale va peut être pousser Zuck vers la porte, qui sait?

    Concernant l’application mobile, c’est clair que l’avenir de Facebook passe par là ! Facebook l’a bien compris et ça se voit ne serait-ce que par le nombre de MAJ Android que j’ai pu remarquer ces dernières semaines: FB Messenger, FB photo, l’appli FB elle même… Toutes ces apps qui disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues et reviennent la semaine suivante, c’est une sacré valse! Je reste persuadé que si Facebook avance dans le bon sens concernant ces applis, elles deviendront à la fois agréable et rentable… Sous réserve que le nombre d’utilisateurs se maintienne !

    Parce que c’est un autre point sensible: la croissance de Facebook s’est sacrément calmée depuis quelques mois. Certes, on peut arguer que FB est arrivé à un taux de saturation dans les pays développés et va s’attaquer aux Pays en Voie de Développement, mais je ne crois pas que ce soit l’unique raison. Je pense que pas mal d’utilisateurs des premières heures commencent à se lasser de Facebook (d’où l’innovation incessante à laquelle on assiste) et qu’à terme, les nouveaux utilisateurs ne compenseront plus les fermetures de compte ou la croissance des comptes inactifs. D’où l’importance indéniable des PVD pour Facebook !

    Enfin, que penses-tu de cette histoire de statuts payants (http://goo.gl/0BH45) ? Alors que Facebook se targue d’être « un service Gratuit et qui le restera toujours » (homepage de Facebook, tout de même!), je trouve que cette quête à la rentabilité risque de faire perdre son âme à la jeune société…

  2. Hello et merci.

    il est tout aussi important que le fondateur en question sache laisser la main quand il le faut.

    Je pense que le plus important est de bien s’entourer… si tu regarde Google, la dream team est toujours la même Larry, Sergey et Eric. Mark a déja des employés bien plus séniors que lui (venant souvent de chez Google) qui font le gros du travail.
    Changer le CEO est un signal fort pour les investisseurs, mais dans le cas de Google, le business modèle était clair et acquis lors du changement.

    la nécessité de s’assurer un business model avec une rentabilité optimale va peut être pousser Zuck vers la porte,

    Non, je ne pense pas. J’ai lu un bouquin la-dessus, et clairement Mark à tout fait pour garder un control total sur sa boite, et dispose d’un siège supplémentaire vaquant au bord. C’est justement en voyant l’histoire de Steve qu’il a pensé à ce genre de protection.
    Pour moi, c’est une bonne chose.

    que penses-tu de cette histoire de statuts payants

    Je pense que c’est plus interessant que de la pub classique genre banner et text ads. Les utilisateurs seront probablement plus receptifs à cela.
    Surtout si c’est de l’UGC et pas des grandes entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *