Pourquoi un Navigateur Google?

Début Septembre, Google a lancé son propre navigateur (ou browser) pour Windows. Peu de personnes avaient prédit une arrivée aussi rapide de l’entreprise sur ce marché; et pourtant, les raisons sont nombreuses et stratégiquement cohérentes. Petit tour d »horizon…Le marché du navigateur est historiquement très intéressant. Pour résumer (très vite), dans les années 90, Netscape lance son navigateur et domine le marché avec 90% du gateau. Puis la situation se renverse, et c’est Microsoft qui envoie Netscape aux oubliettes, en incluant Internet Explorer (IE) en natif dans Windows. IE va rester à ce même niveau (90% de part de marché-PdM), jusque dans les années 2000 avec l’arrivée de Firefox. Ce dernier vas re-dynamiser le secteur pour arriver aujourd’hui selon Net Application à 20% de PdM, Internet Explorer 70, Safari 7, le reste se partage les miettes.

Firefox grignote petit à petit la PdM d’Internet Explorer pour plusieurs raison: Une ergonomie plus avancée, une stabilité et sécurité bien plus importante, une large communauté fournissant nombres d’extensions, un respect des standards, etc… la liste est longue.  FF à tout simplement innové et fait avancer les capacités du web, alors que IE se repose sur ses lauriers depuis trop longtemps.

Mozilla, la fondation qui développe Firefox, se finance à travers la vente de produits dérivés sur son store, des donations et surtout des accords avec des grands groupes du Web pour proposer leurs moteurs de recherche. Parmi eux Amazon, Ebay et surtout Google.

Choix du moteur de recherche dans Firefox
Choix du moteur de recherche dans Firefox

En 2006, Google assurait 80% du financement de Mozilla en versant 57,7 millions de dollars sur un CA de 66,8 millions (source ZDnet). En échange de ce versement, Google devient le moteur de recherche et la page d’accueil par défaut dans Firefox. Selon le blog de Mozilla, l’accord est garanti -seulement- jusque 2011:

« We’ve just renewed our agreement with Google for an additional three years. This agreement now ends in November of 2011 rather than November of 2008, so we have stability in income. »

Inutile de vous dire qu’une entreprise dont 80% du financement dépend d’une seule source… c’est n’est pas tip-top. Officiellement, Google n’a aucune intention d’en finir avec cet accord pour la simple et bonne raison qu’il génère un trafic considérable. Aussi, le navigateur est LA meilleure alternative face à Microsoft (leur concurrent le plus sérieux), et son logiciel Internet Explorer.

Avec les nombreuses applications accessible en ligne: Google Docs, Mail, Maps etc… le financement de FF assure qu’un navigateur performant les fera fonctionner. C’est aussi un moyen efficace de pousser Microsoft a faire évoluer le buggé Internet Explorer.

Ainsi, plus le marché du navigateur sera compétitif, plus Google sera capable de proposer des services performants. C’est probablement dans cet objectif, que Google a lancé son propre navigateur « Chrome » au début du mois dernier. Cette décision, plutôt inattendue et lourde de conséquence, amène un troisième concurrent plus que crédible: Google.

Il est donc intéressant de se pencher sur les réelles motivations de Google.

L’explication officielle de Google est sur son blog, dans le billet « a fresh take on the browser« :

So why are we launching Google Chrome? Because we believe we can add value for users and, at the same time, help drive innovation on the web.

Chrome a donc deux objectifs: Améliorer la navigation du point de vue de l’utilisateur, et pousser l’innovation sur internet.

D’un point de vue utilisateur c’est bien réussi, Chrome est en effet simple à installer utiliser, et surtout extrêmement rapide. Le logiciel a cependant deux inconvénients majeurs: le manque d’extension et le fait d’être un logiciel Google.

Techniquement, le manque d’extension peut être pallié sans trop de problèmes. Firefox en a un nombre impressionnant, il ne devrait pas être trop difficile de les adapter à Chrome. Cependant, je doute que Google l’autorise. Les extensions sont surtout utilisées par des initiés et trop d’extensions pourraient alourdir le lancement et l’utilisation du logiciel. Enfin, certaines pourraient aller à l’encontre des intérêts (et donc revenus) de Google: bloquer les pubs, l’envoi d’informations privées etc…

Le fait que ce soit un logiciel Google est capital: Les utilisateurs réalisent doucement que Google est omniprésent sur le Net: Recherche, emails, photos, vidéo, paiement… le tout combiné à une politique de vie privée plutôt opaque. Installer un logiciel Ggle sur son ordinateur sera donc une nouveauté pour l’internaute lambda. Le navigateur est particulier puisqu’il gère les favoris, mots de passe, cookies et historique du client. Google pourrait donc avoir accès à toutes ces précieuses données.

D’un point de vue de l’innovation sur le marché, cela est un peu plus complexe. La béta de IE8 n’est apparemment toujours pas à la hauteur, mais je crois vraiment à un retour de Microsoft, peux etre pour un IE9 enfin performant. La firme de Seattle ne va pas se laisser grignoter des PdM éternellement, et maintenant que Google est dans le jeu, cela risque d’aller beaucoup plus vite. Aussi, Firefox va vite s’adapter et proposer aussi les principales innovations de chrome: Nouveau moteur Java Script & Onglets indépendants dans sa version 3.1.

Aujourd’hui Chrome possède environ 1% de PdM. Dérisoire me direz-vous, mais tout comme un certain Microsoft, il ne faut pas sous estimer sa puissance commerciale. le géant de l’internet aurait pour ambition de l’installer directement sur les PC, un technique bien connue que MS avait utilisée contre Netscape. Devant la médiocrité d’IE, la simplicité et rapidité de Chrome pourrait faire mouche. la grande question se pose, serait-ce alors au détriment de Microsoft, ou de Firefox?

Je pense que les personnes utilisant Firefox l’ont choisi, et ont des valeurs et affinités avec la communauté libre. Ils voient plutôt Chrome d’un mauvais œil. Dans le meilleur des cas ils auront installé les deux. La carte a jouer est donc sur la machine: si Chrome est déjà installé lors de la première ouverture du pc, l’utilisateur lambda aura, peut etre, la curiosité d’aller voir ce que c’est. Avec cette stratégie, Google joue le long terme.

C’est avant tout une stratégie mise en place pour relancer la concurrence dans un marché plutôt atone. Avec chrome Google s’assure le fonctionnement de ses nombreux services accessibles en ligne. Avec son propre navigateur il est sur de pourvoir les développé pleinement, quitte à jouer la menace de Neutralité du Net (privilégier la rapidité de ses applications avec l’utilisation de Chrome) mais bon la, c’est un autre débat…

Et vous, vous voyez la situation de Chrome comment dans 5/10 ans?

Google Chrome peux etre téléchargé ici

Loading Facebook Comments ...

5 réflexions sur « Pourquoi un Navigateur Google? »

  1. La fondation Mozilla et la communauté du libre en général n’ont pas fait un mauvais accueil à ce nouveau navigateur. En effet le but de la fondation Mozilla n’est pas de réussir à grignoter toutes les parts de marché mais de procurer à tous une meilleure expérience du web : »The Mozilla Foundation is a non-profit organization that sponsors the Mozilla project and devotes its resources to promoting openness, innovation and opportunity on the Internet ».

    Certes il n’est jamais idéal de n’avoir qu’une source de financement mais comme il est expliqué plus haut Mozilla est une association à but non lucratif.

    La comparaison est loin d’être parfaite mais dire que Mozilla souffre de l’introduction de Chrome sur le marché c’est un peu comme dire que l’OMS souffre de la Bill Gates fondation (http://www.gatesfoundation.org/Pages/home.aspx). Le but de l’OMS(http://www.who.int/fr/) n’est pas d’être le seul à s’occuper de la santé de la population mondiale mais de faire en sorte qu’elle s’améliore. Pour l’OMS, la fondation Bill Gates n’est pas une menace mais un partenaire vers un but commun.
    Pour Mozilla, Chrome n’est pas une menace mais un partenaire pour améliorer l’expérience web.

    Même si Mozilla venait à disparaitre, faute de financement, la « magie du libre » ne laisserait pas tomber le navigateur Firefox dans l’oubli.

    C’est aussi cette « magie du libre » qui fait de Google Chrome un facteur de développement pour Firefox (et vice-versa) tandis qu’Internet Explorer travail encore dans l’obscurité.

    Maintenant le gros problème avec Google Chrome, c’est la confidentialité des donnée personnelles. En effet dès sa sortie, une énorme polémique a eu lieu quant à une des fonctionnalités cachés de barre d’adresse de Google Chrome. En effet celle -ci récoltait toutes les informations possible sur la navigation de l’utilisateur pour le stocker sur des serveurs Google.

    C’est ce genre de choses qui vont limiter au moins dans un premier temps la diffusion de Google Chrome. Si Chrome se substituait à Internet explorer en tant que navigateur « par défaut », je pense que toute la communauté internet en serait réjouie. Toutefois effectuer cela grâce à la vente liée serait loin de satisfaire tout le monde (moi le premier).

    Quoiqu’il e soit je ne pense pas que les jours de Mozilla Firefox soient en danger.

  2. @vishnou: Désolé pour le délai. En effet Mozilla est une organisation non lucrative, cependant, les bénéfices et le financement sont deux choses différentes. Je rapproche ici le web aux grands principe du management, comme on a pu l’apprendre dans notre chère et belle école:). Je comprend cependant comme tu dis « la magie du libre » fait que le business model n’est pas forcement le même.
    Pour le moment pas de raison de s’inquiéter pour Mozilla… et en effet, si Chrome venait a remplacer IE, le web ne s’en porterai que mieux! 🙂

  3. Adapter les extensions Firefox pour Chrome semble relativement complexe, ils utilisent des moteurs différents (geko pour Firefox et webkit pour Chrome). Après XUL (la techno des extensions FF) est peut être plus modulable que je pense mais surement pas aussi facilement que tu l’expose.

    Ensuite 1% de PdM pour Chrome… le mois de sa sortie ou tout les Googlefans (moi le premier) se sont jetés dessus. Aujourd’hui si il passe 0.3% je serais surpris

  4. @commandant gogo: En effet, mon probablement trop simple, je ne touche pas vraiment ma bille en programmation. Enfin le sens est général: les services savent quelles extensions ont du succès et donc lesquelles développer.
    Je tiens a préciser que je n’ai rien contre Chrome ou Google, en tant que petit Geek, je me suis aussi bien sur jeté sur Chrome, et je l’utilise souvent chez moi ou au travaille. Il sera intéressant de suivre la progression des PdM ce chacun d’entre eux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *