NetBook et Chrome OS, le futur du Web Mobile?

Avec un taux de croissance à deux chiffres, 11 millions d’unités vendues en 2008 (plus de 39 millions en 2013) un poids plume et un prix dans les 300€; les NetBook ont clairement ouvert un nouveau marché. Cependant, comme le signal Fred Cavazza, ce marché reste une niche, car il représente a peine 1/10ème du marché mondial des PC.

Un positionnement marketing unique

eee-pcPour la première fois, les ingénieurs de chez Azus (créateur de l’EEE) se sont concentrés sur les taches que l’utilisateur allait effectuer sur la machine. Tout comme avec l’iPhone on oublie les caractéristiques techniques (qui les connait?) on vends le produit comme un outils pour résoudre des taches simple : jouer de la musique, trouver le métro le plus proche, connaitre la météo, surfer sur le Net, consulter ses emails et… téléphoner. Un Netbook sert à surfer sur le net, écrire des absurdités sur Facebook, modifier des documents et lire ses courriels. Qui a parlé de technique ?

Autre avantage : c’est forcément plus simple à marketer. Exit les Mega hertz, Giga ou Ram. On parle encombrement, couleurs ; enfin des trucs que tout le monde peut comprendre ! Un iPhone c’est beau et c’est simple; même chose pour les NetBooks (surtout sous linux)

Chrome OS, la porte d’accès vers les applications pure web ?

Le moteur de recherche à annoncé officiellement (et “style de rien”) dans “Introducing the Google Chrome OS” la sortie mi septembre d’un OS made in Google destiné aux Netbooks (pour le moment). Comme pour le navigateur éponyme, le géant de l’internet met en avant la simplicité, sécurité et rapidité de son futur produit. Construit sur un noyau Linux, il serait open source et donnerait la part belle aux technologies web.

Difficile de comprendre quel est l’objectif à long terme pour Google. OK pour un navigateur (Chrome), mais un système d’exploitation? Après plusieurs dizaine d’année sur le marché, MS fait toujours des erreurs (Vista); Apple malgré un OS de bonne facture est toujours marginal; et ceux gratuits (la distribution linux Ubuntu par exemple) n’as même pas 1% de PdM. Il semble donc difficile de se faire une place à l’ombre du Géant Microsoft. Lire l’article pimenté sur le sujet de “the secret diary of Steve Jobs” Let’s all take a deep breath and get some perspective.

Cependant, c’est encore l’approche marketing qui vas être intéressante : Il y a fort à parier que l’OS sera épuré, basique et sans fioriture. Google l’as déjà fait avec le navigateur Chrome. Ainsi il servira principalement (voir uniquement) à faire tourner des applications Web. Hors cela tombe bien : c’est le terrain de jeux de Google, avec une offre de services web complète pour les entreprises comme pour les particuliers.

Les PC fixes, premières victimes des NetBooks?

Avant même l’arrivée des netbooks, les portables classiques devenaient de plus en plus gros : écran wide, clavier complet, enceintes incorporées. Au point de créer aujourd’hui une nouvelle catégorie définie comme “transportable”. Cette gamme étant aujourd’hui à prix égal des tours conventionnelles. Celles-ci encombrantes, bruyantes et inesthétique doivent donc monter en gamme pour répondre à des besoins plus précis d’HardCore Gamer ou d’édition lourde, comme la vidéo et l’image.

Ainsi, l’usage de l’informatique mobile se fera naturellement sur une gamme de pc plus petit, moins gourmands en ressources que leur grands frères et donc moins cher. Cela ressemble fortement à une définition de NetBook, non ?

Enfin, pour conclure :

Beaucoup d’innovations de services internet et logiciels viendront du segment des Netbook. J’espère que le nouvel OS de Google, des services de géolocalisation français et un 4ème opérateur 3G, nous permettrons d’en profiter pleinement.

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *