Interview de Evan Williams fondateur de Twitter

Dans la série ‘post d’entre midi et deux’ je réagis à l’interview du PDG et co-fondateur de Twitter que je viens de visionner sur VentureBeat.com. Un entretien un peu long, mais très intéressant sur l’évolution du  service de micro-blogging, qui consiste à publier de manière fréquente des messages de moins de 140 caractères à une communauté de ‘followers’.

En France, le service est marginal; cependant, beaucoup de personnes sont déjà adeptes du microblogging sans le savoir; le coupable: le statut de Facebook. En quelques mots, vous partagez avec vos amis vos sentiments, humeurs, avis, photos et vidéos favorites. La différence c’est que Twitter c’est que du texte, c’est complètement ouvert et qu’il ne faut pas être forcement ami de la personne pour suivre ses Tweets. Ainsi je peux suivre Barack Obama, la Maison Blanche, Apple etc…

Enfin le phénomène est intéressant, sympathique et très addictif. Essayez, vous verrez!

Dans cette vidéo Evan Williams, aussi fondateur de Blogger.com, explique plusieurs choses très intéressantes surtout par rapports aux réseaux sociaux:

« Social communications are really hard to monetize, but information-seeking activities are much easier to monetize, with Google being the prime example »

Williams ajoute que Twitter se trouve entre les deux: l’information avec Google, et le ‘social’ avec FB.

Quand le journaliste demande comment monétiser Twitter, l’intéressé répond:

“We don’t know for sure, but we have some ideas [il rigole et ajoute] like the product itself, that aspect will evolve over time.

Rien de bien précis, mais les entreprises utilisent beaucoup Twitter comme outil de communication, il y a donc un levier de ce coté la. Williams parle aussi de Extra Features; au passage je me demande toujours pourquoi FB ne propose pas de telles possibilités.

Il revient aussi sur l’évolution de l’approche du Social Networking. Il explique avec raison, qu’au début de Blogger, s’était considéré anormal d’écrire un blog. Il fallait avoir quelque chose de très intéressant à dire; 5 ans plus tard, c’est rentré dans les mœurs. Le phénomène est le même pour Facebook: les plus âgés ne comprennent pas la raison d’un tel étalage de vie privée. Qu’en sera-t-il dans cinq ans? la question se pose…

J’en parlait déjà ici: le controle d’E-réputation est une notion à avoir tout au long de sa vie sociale sur le net.

Plus de lecture sur Twitter:

http://venturebeat.com/2009/03/02/video-evan-williams-explains-twitter-on-charlie-rose-or-tries-to/

http://pisani.blog.lemonde.fr/2009/03/04/pour-comprendre-twitter-et-pour-en-rire/

ou http://www.twitter.com

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *