Facebook futur géant de la recherche sociale ?

Beaucoup de choses ont déjà été dites sur les annonces faites par le fondateur de Facebook lors de la conférence ‘f8’ regroupant les développeurs de l’entreprise. L’article du blog de référence ReadWriteWeb fait très bien le point sur les nouveautés proposées par Facebook, vous pouvez aussi lire la matrice de Jeremiah Owyang [eng].

Pour faire court, Mark Zuckerberg impose son réseau social comme la plateforme universelle pour gérer ses interactions sociales sur le Web. Le temps ou tout était personnel est donc bien fini : avec Facebook, qui dit social dit publique. Certaines conditions de partage ont encore changés et c’est loin d’être fini. Personnellement, je n’y vois pas d’inconvénients majeur : il est difficile d’obtenir des infos de son entourage, si on ne partage rien sois-même.

Le potentiel énorme de Facebook est dans la recommandation géo-localisée : on sent bien que c’est un enjeu capital. En effet tous les géants du web (Twitter, Facebook, Google) y ont un pied dedans mais ne sont pas pour autant des pros comme FourSquare ou Goala [eng]. FaceBook, avec une base de 400 million d’utilisateurs, a pris une longueur d’avance en proposant tous les outils pour que ses internautes recommandent à tour de bras (les ‘Likes’). De plus, le site à un avantage unique et important : des profiles avec une crédibilité béton. Si un ami à recommandé un site, vous êtes sur que c’est lui. Ainsi, le site pourrait, en quelques mois, proposer un service aussi puissant et crédible que Yelp.

Son problème majeur sera dans sa capacité à conserver, analyser et proposer une réponse pertinente à la requête de l’utilisateur. En quelque sorte, comment différencier le futile (95% de l’activité de Facebook) de l’important. C’est jusqu’à présent impossible : même Google ne sais pas évaluer la pertinence d’un tweet, autrement que par des mots clé. En fait la solution idéale serait de mixer un Facebook avec un moteur de recherche performant. Il est peu probable que Facebook en développe un en interne, peu probable qu’il signe avec Google et ………… mais attendez ! « Y’a pas un accord Facebook / Bing ? » Si, si.

Microsoft pourrait donc facilement donner une couche réellement sociale à son moteur de recherche. L‘idée est la : indexer, analyser le contenu pour restituer une réponse pertinente, c’est un boulot de moteur de recherche non ? Ce genre d’accord, même si loin d’être évidant, donnerait un sacré coup de pouce à Bing, qui à défaut d’être performant sur la recherche classique, serait en avance dans les recommandations sociales à travers l’insertion de celles-ci dans les pages de résultat. Ce serait cool non, en cherchant un restaurant d’avoir directement dans le moteurs les « Like » de ses amis !

Qu’en pensez vous ?

—-

Pour plus d’infos

Ceux qui ne supportent plus Facebook et veulent une alternative Libre, c’est le projet MOVIM

« Why f8 was good for the open web » sur O’Reilly Radar

Un FredCavazza plutôt sceptique (comme d’habitude avec FB) qui pari sur l’implosion à terme du site

Loading Facebook Comments ...

Une réflexion au sujet de « Facebook futur géant de la recherche sociale ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *